01 75 43 12 82 siege@cithea.org

L'AEMO-R

À qui s'adresse l'AEMO-R ?

Comme les mesures d’Actions éducatives en milieu ouvert (AEMO), les mesures d’Actions éducatives en milieu ouvert renforcées (AEMO-R) sont ordonnées par les Juges des Enfants et s’adressent à un ou plusieurs enfants en situation de danger. Ces mesures de protection maintiennent le mineur dans son milieu familial.  

Objectifs

En complément des objectifs de la mesure d’AEMO, l’AEMO Renforcée permet de proposer un rythme soutenu d’interventions et offre la possibilité de proposer une solution d‘hébergement exceptionnel ou périodique, mandatée par un Juge des Enfants.

Par qui ?

Une équipe pluridisciplinaire composée de psychologues, d’éducateurs spécialisés et d’éducateurs jeunes enfants, auxquels s’ajoutent des éducateurs techniques et sportifs. 

Quelles spécificités ?

  • Un espace, au calme, en pleine nature :  situé à Thorigny-sur-Marne, en Seine et Marne, les locaux de l’AEMO-R se trouvent au cœur d’un parc de 3000m2, qui permet aux équipes de proposer des activités sportives, des ateliers jardinage ou encore de la médiation animale. 
  • Des « lits de replis »  :  en cas de crise, le service d’AEMO Renforcée peut proposer un « lit de replis ». Cette solution en cas d’urgence, permet de réguler et temporiser une tension intrafamiliale.  Ce dispositif peut s’étendre d’1 à 5 nuits. 
  • Des séjours de rupture entre enfants permettant d’appréhender les situations sous d’autres angles : gestes du quotidien, leur place dans un collectif, leur comportement en situation de conflit…
  • Des séjours pouvant accueillir enfant et parents : l’éloignement temporaire du domicile peut aider parent et enfant à sortir de leur schéma de communication habituelle. En outre, participer à des activités sportives et de découverte favorisera le changement de représentation, nourrir l’estime de soi, travailler le lien parent/ enfant/ado afin de recréer une relation de confiance entre eux…
  • Les astreintes : dans le cadre de l’AEMO-R, une astreinte est mise en place pour les urgences qui démarre de 18h00 à 9h00 du matin ainsi que les week-ends. La mise en oeuvre de cette astreinte passe par la communication d’un numéro d’urgence aux familles (selon une évaluation conjointe du cadre et des travailleurs sociaux référents).